CYCLE "EN REVUE" A LA LIBRAIRIE LE BAL DES ARDENTS / LYON

 

CHICHE CAPON ET DEPLI

 

Mercredi 21 novembre 2018 

à 19 heures

 

Le Bal des ardents 

17 rue Neuve 69001 Lyon

 

Entrée libre

 

 

L'association Livraisons garde un œil attentif au paysages des revues, en particulier lorsqu'elles apparaissent sur le territoire régional. C'est le cas de Chiche Capon (Saint-Etienne), revue de pensée dont le premier numéro est consacré au travail, et de Dépli (Lyon) qui provoque un dialogue entre un artiste, un écrivain et un penseur à travers un objet papier singulier. Gageons que ces deux revues créées cet automne auront de quoi dialoguer ensemble. 

 

Intervenants : Delphine Alleaume, Frédéric Bancel et Flavie Cournil (pour Chiche Capon) ; Lou Herrmann et Lauriane Vatin (pour Dépli)

Dialogue modéré par Paul Ruellan

 

 

 

par André Gabastou

 

 

Europe, Roberto Bolaño, n° 1070-1071-1072,
juin-juillet-août 2018, 20 euros.

 

La mort prématurée de Roberto Bolaño (1953-2003), figure internationale de la littérature contemporaine, auteur d’une œuvre considérable rappelant la célèbre malle de Pessoa, jamais épuisée, toujours en cours de publication, mort due à un retard lors d’une transplantation du foie qui n’avait pu être assurée à temps, suscita une immense émotion dont témoignent encore hommages, colloques, numéros spéciaux de revues à l’image de l’imposant dossier proposé par la revue Europe, le plus exhaustif à ce jour. Devenu un véritable phénomène éditorial aux États-Unis, grâce aux efforts conjoints d’un agent littéraire redoutable et d’une veuve efficace, Carolina López, sans être apparemment abusive - même si elle sait tirer parti des moindres fonds de tiroir -, le nom, pourtant relativement solitaire de Bolaño, restera à jamais gravé au sommet de la littérature latino-américaine, aux côtés de celui de Ricardo Piglia, récemment disparu, entre la génération dite « historique » du boom en voie d’extinction et une lignée d’écrivains talentueux, avant tout mexicaine, tournée plutôt dans un contexte politique dominé par les narcotrafiquants vers le roman policier. La revue Europe rend habilement compte par regroupements d’interventions, sans titre d’ensemble pour chacun d’entre eux, mais dont on perçoit sans peine le fil narratif, de ce fouillis étonnamment cohérent tant du point de l’expression que de la thématique qu’était l’œuvre inachevée de Roberto Bolaño.

 

par Michel Ménaché et Catherine Goffaux

 

Le 26 septembre dernier, à la librairie Le Bal des ardents, Gwilherm Perthuis ouvre la soirée devant une salle comble en présentant les trois volets d'Hippocampe éditions qu’il dirige, avec le souci permanent d’explorer des territoires en friches, de partager et faire découvrir des espaces culturels échappant aux radars des grands médias. L’éditeur dit sa fierté de faire paraître simultanément la quinzième livraison de la revue semestrielle Hippocampe, le n° 30 du Journal, bimestriel désormais gratuit, et deux nouveaux titres de la collection de livres (Alain Garlan et Lilian Auzas). Il salue la présence des cinq intervenants ayant collaboré à ce n° 15 : Sylvie Lagnier qui signe un article sur la trajectoire de Jean-Marie Pontévia assignant à l’art la fonction de « désarmer le discours » ; Warren Lambert qui, dans son étude « Hallali à Hollywood », s’attache à analyser la présence récurrente des cervidés dans le cinéma américain ; Alain Freudiger invitant à la découverte d’un ouvrage peu connu de Max Frisch : L’Homme apparaît au quaternaire, auquel il consacre son premier article, avant « Lumières d’une Nuit d’été » ; Jean-Guy Coulange, auteur d’une micro-fiction sur l’île de Groix ; Christine Bergé, intervenante dans le dossier « La peau », qui a étudié la symbolique des peaux de panthère.

 

par Catherine Goffaux et Patrick Jarrin

 


Le CipM (Centre international de poésie Marseille) est un centre de ressources, un lieu d'expérimentation et de découverte, de diffusion de la poésie française et étrangère, en relation avec toutes les disciplines artistiques, qui a été inauguré en 1990. Sa bibliothèque de 40 000 références se trouve au rez-de-chaussée de la sublime Vieille-Charité. Emmanuel Ponsart en a été le fondateur. Nous étions quelques-uns de Livraisons à visiter le CipM le samedi 30 juin dernier. David Lespiau fut notre guide.

 

 

Le Bal des ardents et Livraisons - Festival de la revue vous invitent à une rencontre :

 

Lancement du 15ème numéro de la revue Hippocampe

Mercredi 26 septembre 2018 à 19 heures
Librairie Le Bal des ardents 17 rue Neuve 69001 Lyon

 

Entrée libre

Avec Jean-Guy Coulange, Alain Freudiger, Sylvie Lagnier, Warren Lambert et Gwilherm Perthuis

ECOUTES - LECTURES - PROJECTIONS - PRESENTATIONS

 

 

CONSULTER LE SOMMAIRE DU NUMERO